Catégories
Revue de presse

Il se fait voler son identité et ne peut toucher sa PCU

Saint-Mathieu-du-Parc — Dans l’espoir de pallier la perte de revenus occasionnée par le confinement de la société, nombre de Canadiens ont recours à la prestation canadienne d’urgence (PCU) afin de subvenir à leurs besoins. Toutefois, cette aide étant relativement accessible, elle représentait une mine d’or pour les fraudeurs, qui n’avaient qu’à se munir des informations personnelles d’un citoyen pour encaisser ses versements.

À quelques détails près, c’est le cauchemar à travers lequel a dû passer Sylvain Leblanc lors des derniers mois. Ce Mathieusaintois de 39 ans gagne sa vie en tant que bûcheron à son compte. Lorsque la COVID-19 a frappé la province, son industrie se trouvait déjà dans un creux de vague annuel. Il comptait donc sur la PCU pour lui permettre de passer à travers cette période difficile en conservant une partie de ses revenus habituels.

Lire le texte complet dans Le Soleil du 2 août 2020.